14 AOÛT 1791 – 14 AOÛT 2022, HAÏTI ET L’ABSENCE DU TRAVAIL DE MÉMOIRE !

Le patriotisme historique, l’un des piliers de la trilogie de la conscience patriotique, ne saurait avoir de la valeur sans une connaissance préalable et une importance capitale de la psychologie de l’histoire. Haïti est au bord du gouffre des guerres intestines, de la misère et du désespoir, de l’anarchie et du développement du sous- développement aujourd’hui, par faute de l’ignorance ignoble de son passé glorieux, fruit de la conscience ancestrale qui a pu donner naissance à ce grand jour : 14 août 1791. Le jour où le feu de la conscience révolutionnaire fut allumé aux Bois Caïman, un feu qui par sa chaleur a pu fondre les chaines de l’esclavage des blancs.

La défaillance de l’essence de l’être haïtien, c’est la conséquence de l’absence du travail de mémoire. La grandeur des pays ne s’acquière que par une promotion culturelle et éducationnelle des valeurs historiques, héroïques et légendaires. Il est du devoir des historiens, des éducateurs et de la famille d’apporter cette pierre angulaire dans la construction de la société, la pierre du travail de mémoire. Parce que nous sommes parvenu à un point ultime de la non reconnaissance de soi en Haïti. Pour parvenir à changer cette réalité, il s’avère impérieux à ce que nous soyons tous illuminés par la lumière de la conscience, car le travail de mémoire constitue un travail psycho-sociologico-historique.

Le temps de la grandeur des noirs n’arrivera pas tant que nous les haïtiens nous ne prenons pas conscience de la gloire qui rode la date du 14 août 1791, car cette dernière marque la naissance de la conscience de l’unité dans la diversité et de la solidarité des noirs. Nous devons arroser l’arbre de la conscience révolutionnaire ancestrale pour pouvoir jouir de son fruit dans les jours à venir, car son fruit est prestigieux et glorieux. Certains d’entre nous mais pas tous, par l’absence du travail de mémoire ont cette manie à parler du passé, pour faire montre de la fierté qui auréole l’histoire de la décolonisation et la fin de la traite négrière transatlantique qui a commencé au congrès du Bois Caïman ayant été suivi par la cérémonie de l’unité dans la diversité le 14 août 1791. Nos ancêtres ont fait 14 août 1791, nous que ferons-nous ? 14 août 2022 ? 14 août 2023 ? 14 août 2024 ? Ou 14 août 2791 ?

 

Professeur Yvenson NEPTUNE
Responsable Communication et Porte-Parole
KALA: Konsyans Ayisyen pou yon Lot Ayiti

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *