5 AVRIL 2024, HAÏTI, INCONSCIENTE DE LA JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA CONSCIENCE!

Yvenson restored

La conscience, serait-elle ce qui marque la distance cognitive entre l’être animal et l’être anthropomorphique ! Néanmoins, l’observation participante consciente, de la gestion de la cité haïtienne, nous fait comprendre le barbarisme politique est bel et bien ce qui fait montre, combien la conscience humaine est ténébreuse en Haïti.

Comment imaginez-vous, la fermeture et le dysfonctionnement du plus grand centre hospitalier du pays, l’HUEH : Hopital de l’Université d’État d’Haïti ; l’incendie des entreprises pharmaceutiques ; des espaces universitaires, des écoles ; le pillage de la bibliothèque nationale d’Haïti (BNH) ; l’évasion des détenus du plus grand centre carcéral du pays, par le pouvoir manifeste des bandits étatiques ?

Si nous considérions la conscience, comme étant l’apanage de l’être humain. Et les haïtiens et les haïtiennes seraient des êtres humains. Alors, pourquoi ne sont-ils pas conscients de leur réalité de vie inhumaine ? La quête de l’argent et du pouvoir constitue la seule raison d’être des non-êtres politiques.
Aujourd’hui, le « vivre ensemble » de ceux qui jadis pratiquaient le marronage, pour lutter contre l’esclavage devient non sacramentel et péjoratif.

Plus de sages dans la cité, qui puissent conseiller aux conseillers du Conseil Présidentiel de Transition, qu’ils ne pourront pas être tous présidents de la transition continuelle du système d’exclusion, anti-patriotique, qui tue systémiquement et systématiquement les institutions républicaines et la dynamique intergénérationnelle dans l’histoire de la politique haïtienne !

Le parlement qui devrait être un espace dialectique d’intersubjectivité, est devenu un espace de vidange pour les vidangeurs politiques. Le parquet de Port-au-Prince, espace où devrait régner la justice, est sous l’emprise des hors la loi qui font régner la loi de la jungle. La Cour de Cassation est devenue la basse-cour des coqs politiques du SDP : Secteur Démocratique et Populaire n’ayant aucune considération populaire.

Rappelez-vous la destruction morale, de la personnalité, du Juge le plus ancien à la Cour de Cassation, sous L’administration du feu Président SEM Jovenel MOÏSE : Maître Mécène JEAN-LOUIS, par ces derniers.
En parlant de l’ex président Jovenel MOÏSE, ayant été assassiné en sa demeure, sans que même un de ses gardes du corps n’ait été touché par balle. Sans oublier l’élection de son parrain politique, une tragi-comédie dans l’histoire de la politique haïtienne.

Les acteurs politiques haïtiens prouvent que le pouvoir exécutif en Haïti n’a plus de valeur. Présentement l’inconstitutionnalité des actions gouvernementales, l’inexistence de la complémentarité démocratique des pouvoirs : Judiciaire, Législatif et Exécutif, voilà …

Pour répéter le feu Président et Professeur Lésly Saint-Roc François MANIGAT, à quand la SINCÉRISATION DE LA POLITIQUE HAÏTIENNE, si la CONSCIENCE ne puisse pas être cultiver comme une VERTU POLITIQUE ?

EN CE 5 Avril 2024, JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA CONSCIENCE, QUE l’ONU PRENNE CONSCIENCE DE SA RESPONSABILITÉ DANS LE MALHEUR D’HAÏTI !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *