50 ans de pouvoir, un début qui nous tue déjà.

Depuis la mort de l’empereur, Haïti est sombré dans un tourbillon où tous ses héritiers tirent au sort le droit de diriger afin de favoriser le pouvoir aux leurs, au détriment de la grande majorité. Le nouvel ère de la démocratie prôné par certains en 1986 avait apporté une lueur d’espoir pour chacun mais pour d’autres il a fallu 30 ans pour réaliser que c’était un vrai piège à Tezin. Le hurlement, la sueur, le sang et l’avenir d’un peuple, galvaudé par un groupe se réclamant être les sauveteurs, mais qui n’étaient en réalité qu’une farce. Le soulèvement contre Babydoc n’était qu’une partie remise. Un complot pour satisfaire la vengeance d’un petit groupe victime de l’ancien régime, assoiffé de pouvoir, de sang et de corruption.

Tant va la cruche à l’eau qu’à la fin elle se casse. 2004 allait marquer la fin du règne du César haïtien, l’instrument même de la démocratie en Haïti, la figure emblématique du sauveur de la masse défavorisée. Cependant, c’était l’arrivée d’un autre clan qui devait étancher la soif de ses membres. Qu’il soit pile ou face, on doit voir quand même un coté de la médaille. C’est alors le tour des affranchis qui se réclament d’être aussi héritiers de la mamelle. On ne peut être mieux représenté que par soi même, alors les nantis réclament 50 ans de pouvoir pour se rendre justice et réparation face aux préjudices causés par la gouvernance des esclaves à talent. Il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué, à peine commencer on est très loin d’arriver à ce cinquantenaire, mais pourtant le peuple se noie déjà dans son sang, ses larmes et la misère.

Finalement on se demande, pourra-t-on arriver à destination? Sinon à qui le prochain tour? Et pour quand le prochain arrêt? Ce qui nous amène à conclure que le destin du peuple semble dépendre de lui et qu’à lui seul. Et ce destin doit être clairement défini afin d’identifier le point de départ et le chemin à parcourir. Réveillons-nous haïtien, car le temps nous a quitté.

Francilloux FANFAN
Licence en Administration Publique
Conseiller Financier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *