Le Déploiement de Policiers Kenyans en Haïti Jugé illégal par la Haute Cour de Justice Kényane

Alors que le gouvernement haïtien, représenté par son Ministre des Affaires Etrangères, Monsieur Jean Victor GENEUS, a présenté un appel à l’aide urgente pour le déploiement des policiers kényans devant le Conseil de sécurité de l’ONU hier, jeudi 25 janvier 2024, la Justice kényane vient de déclarer qu’un tel déploiement est illégal en y émettant une ordonnance d’interdiction.

Reuters et d’autres agences de presse internationales ont diffusé l’information en citant le juge de la Haute Cour Enock Chacha Mwita, qui a déclaré que « toute décision prise par un organe ou un fonctionnaire de l’État de déployer des policiers en Haïti […] est contraire à la Constitution et à la loi et est donc inconstitutionnelle, illégale et invalide ». Il a ajouté : « Une ordonnance est émise par la présente pour interdire le déploiement de forces de police en Haïti ou dans tout autre pays ».

La réalité actuelle nous oblige à réviser l’histoire de l’héritage de cette nation libératrice dont nous sommes les descendants. Malheureusement, cela suscite des doutes quant à la manière dont le gouvernement haïtien abordera de manière autonome la résolution du problème des gangs.

Image: HANDOUT – Des policiers sautent lors d’un entraînement avant leur déploiement en Haïti en janvier 2024 pour lutter contre les gangs et rétablir la paix.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *