Mystère persistant autour du déploiement des policiers kényans : date limite fixée mais non divulguée, et mort d’un commissaire de police de la délégation kényane

IMAGE: Commissioner of Police Walter Nyamato who was found dead in DC-Handout

Le déploiement des policiers kényans en Haïti continue de susciter des interrogations et des doutes, créant même un voile de mystère sur les détails cachés de cette intervention. Alors qu’une date limite a été fixée mais non révélée suite aux dernières rencontres du 12 au 14 février 2024, le commissaire de police Walter Nyamato Nyankieya faisant partie de la délégation kényane a été retrouvé mort dans sa chambre d’hôtel. Ces événements soulèvent des préoccupations croissantes quant à la transparence et à la sécurité de cette mission controversée.

Les multiples retournements de situation et l’incessant va-et-vient entre les faits nous plongent dans l’obscurité quant à la volonté réelle des parties prenantes de résoudre la crise croissante et sanglante qui déchire la population haïtienne. D’un côté, nous observons les aveux de responsabilité des autorités haïtiennes à l’ONU concernant leur incapacité à résoudre le problème, tandis que de l’autre, nous constatons un refus, en déclinant de manière progressive depuis les États-Unis jusqu’au Kénya, de prendre en main une intervention militaire pour aider à résoudre la crise. Ces actions donnent l’impression que les acteurs impliqués ne souhaitent véritablement pas la paix pour Haïti, alors même qu’ils revendiquent la légitimité de leurs actions et refusent toute assistance extérieure.

Le décès de l’inspecteur en chef de la délégation kényane, survenu dans des circonstances encore floues dans sa chambre d’hôtel, plonge désormais cette mission dans l’obscurité. Les autorités kényanes, tout comme américaines, n’ont pas encore commenté publiquement les détails entourant cette tragédie. Ces événements troublants auront certainement un impact sur les familles des policiers kényans prêts à partir en mission en Haïti. Cela affectera aussi la justice kényane, qui jusqu’à présent a toujours placé des balises en termes de respect des lois et de la constitution kényane, ainsi que sur la fragilité de cette intervention. Cette situation souligne davantage le besoin d’une communication transparente et honnête de la part des autorités concernées. En attendant que la lumière soit faite sur ces événements, l’avenir de la mission kényane en Haïti reste incertain.

IMAGE: Commissioner of Police Walter Nyamato who was found dead in DC-Handout

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *