Poisson d’Avril en plein 7 Février 2024 en Haïti ? Quand l’Histoire se Joue dans l’Ombre !

Ce joyau au passé glorieux, demeure historiquement gravé dans la mémoire collective, célébré pour ses exploits, son authenticité et son engagement indéfectible envers les plus faibles. Notre nation a servi de phare, illuminant les leçons de résistance et de courage, inspirant d’autres nations à proclamer leur indépendance grâce à notre bravoure et à la solidarité dont nous avons fait preuve en des moments cruciaux.

En dépit de nos réalisations passées faisant de nous le premier peuple noir indépendant du monde, nous sommes souvent confrontés à des réalités déconcertantes. Haïti est aujourd’hui négligée, piétinée et se retrouve au cœur d’un scénario inédit. Le 7 février, habituellement dévolu à l’investiture d’un nouveau président, devient l’objet d’un étrange « Poisson d’Avril ». Ce jour, empreint d’anticipation, d’incertitudes et de complots contre notre souveraineté suscite des interrogations incessantes quant à la direction que prendra notre nation.

Un ensemble de faits étranges se déroulent simultanément, jetant un doute profond sur ce qui adviendra le 7 février 2024. Le gouvernement en place crie au secours à l’ONU, reconnaissant son incapacité à contrôler l’insécurité grandissante. Le déploiement des policiers kenyans divise l’opinion publique entre acceptation et rejet. Les interrogations persistent quant à une prétendue planification de révolution initiée par Guy Philippe et soutenue par plusieurs organisations politiques et civiles, ainsi que par les agents de la BSAP après la révocation de l’ancien directeur général de l’ANAP. La prolifération des cas de kidnapping, les affrontements et la conquête des quartiers par les gangs, les chants et mots d’ordre de manifestations, de soulèvements et de désobéissance civile dans tous les coins du pays frustrent de nombreux citoyens.. La solidarité entre l’ambassade américaine et les partisans du gouvernement qui aspirent à célébrer une prolongation de pouvoir au Champ de Mars, s’ajoute à l’ensemble des faits mentionnés précédemment, créent ainsi un décor complexe de défis à relever.

Le 7 février prochain devrait ainsi marquer le début d’une période cruciale. Cependant, la réalité semble être un scénario élaboré, dont le dénouement ne serait rien d’autre qu’un poisson d’avril destiné à maintenir le peuple haïtien dans une situation chaotique. Le crayon de l’histoire se prépare à inscrire ces événements dans les annales de notre nation.

Alors que nous observons ce Poisson d’Avril inattendu, nous sommes appelés à réfléchir sur notre passé, à prendre conscience de notre présent et à envisager l’avenir avec une lueur d’espoir. Les défis peuvent être nombreux, mais l’esprit indomptable que nous avons hérité de nos ancêtres et notre capacité à surmonter les épreuves demeurent intacts. Que cette période tumultueuse soit l’occasion pour notre nation de réaffirmer sa résilience et de tracer un chemin vers un avenir plus prometteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *